Qu’est-ce que le Croissant Fertile?

La région du Croissant Fertile

Le Croissant Ferile
Le Croissant Fertile

Depuis la nuit des temps, l’Homme a habité et prospéré dans la région du Croissant Fertile, de Bilad Al-Sham, ou du Machreck. De l’invention de l’agriculture et de l’élevage en Mésopotamie jusqu’à l’apparition du premier alphabet près de la côte syrienne, nous avons assisté à la naissance des premiers germes de la civilisation humaine. La richesse de la faune et de la flore de cette région, la douceur de son climat, et l’inventivité de ses habitants ont préparé l’établissement des premiers grands empires comme l’empire akkadien, sumérien, assyrien ou babylonien.

Hama – Syrie
Le site de Palmyre - Syrie
Le site de Palmyre – Syrie

Cette entité géographique représentée par le Croissant Fertile a façonné le mode de vie de ses habitants. L’interaction de l’Homme avec son milieu naturel a donné naissance à des manifestations spirituelles et rituelles. Ce sont les peuples du Croissant Fertile qui ont écrit l’épopée de Gilgamesh. Ces mêmes fêtaient tous les ans Akitu pour célébrer l’arrivée du printemps. Le rythme de la nature, les manifestations culturelles diverses, et leur sort commun ont forgé l’identité des habitants du Croissant Fertile à travers les générations. Encore aujourd’hui, l’unité linguistique entre les syriens, irakiens, jordaniens, libanais et palestiniens, ainsi que leur mode de vie et leurs références culturelles, et en fin de compte leurs intérêts stratégiques en matière politique et économique sont des faits indéniables à tout observateur. Les actualités de tous les jours prouvent qu’une secousse au Mosoul étend ses vibrations jusqu’au Deir EL Zour, et qu’un autre à Homs mobilise Tripoli du Levant. Cette région a un destin commun, même si nous n’en avons pas conscience.

Statue de Gilgamesh
Statue de Gilgamesh

Le Croissant Fertile aujourd’hui

La région a connu des bouleversements très forts depuis l’Antiquité. Au carrefour entre orient et l’occident, entre le sud et le nord, et au cœur même de l’Ancien Monde, les épisodes de stabilité politique ont rarement duré, et quand ils sont survenus, ce fut au prix de l’unité du Croissant Fertile et de sa souveraineté.

L’épisode décisif dans le démembrement du Croissant Fertile fut l’accord de Sykes-Picot (1916) et la promesse de Balfour (1917). Les puissances coloniales de l’époque, la France et la Grande-Bretagne, se sont partagées le gâteau de Bilad Al-Sham suivant un schéma qui ne servait que leurs intérêts de domination. Ces intérêts parfois contradictoires ont semé les germes de conflits dont nous voyons les effets destructeurs de nos jours.

La carte du Croissant Fertile d’après les accords Sykes-Picot

L’invasion criminelle de l’Irak suivie de la guerre en Syrie ont constitué un nouveau tournant dans l’histoire de la région. La guerre a prouvé et prouve encore tous les jours que ni les frontières hasardeuses de Sykes-picot, ni les séparations ethniques et religieuses ne sont des solutions viables pour l’existence de la région et le développement de sa société. En effet, de la péninsule du Sinaï aux montagnes turques, et de la côte syrienne au golfe persique, la zone forme un tout organique qui doit posséder ses propres moyens de vie et de prospérité. Toute tentative de le diviser selon des critères confessionnels (chiites, sunnites ou chrétiens), ou ethniques (arabes, kurdes, assyriens ou phéniciens) ne ferait qu’aggraver ses blessures qui saignent depuis des décades.

L’avenir du Croissant Fertile

Même si la disparition des frontières entre les pays est l’effet de guerres affreuses et sanguinaires, elle constitue pour nous « Croissant-Fertiliens » le cri d’alarme qui nous incite à repenser le futur de la région d’une manière raisonnée et historiquement pertinente.

L’avenir du Croissant Fertile tel que le dessinent les acteurs aujourd’hui fait plonger la région dans une incertitude absolue. Son héritage, sa souveraineté, sa richesse sociale et culturelle sont menacés plus que jamais.

L’avenir du Croissant Fertile est notre responsabilité

La responsabilité qui pèse aujourd’hui sur les épaules des « croissant-fertiliens » est grande. Même si l’actualité politique et la tourmente meurtrière mettent l’accent sur ce qui divise les enfants du Croissant Fertile en groupes antagonistes, un regard profond dans son ancrage civilisationnel millénaire, sa diversité culturelle inouïe, et son potentiel matériel unique nous permet de trouver les prémices d’une renaissance rayonnante.

Soutenez nos projets, faites un don